Turo

par Turo

publié le juillet 18, 2023

Cameron V. a voyagé partout dans le monde, mais lorsqu’il imagine son avenir idéal, il se voit chez lui, dans la belle ville d’Halifax. « J’adore la ville. Elle est très dynamique. Nous avons connu une forte croissance ces dernières années et la vie y est fantastique. »

Aujourd’hui, ses activités sur Turo l’aident à profiter d’occasions professionnelles excitantes et à façonner son avenir d’une façon qu’il n’aurait peut-être pas pu prévoir au début de son aventure comme hôte. 

Lorsque Cameron a découvert Turo, il a été intrigué. Ayant déjà travaillé dans le secteur de l’hôtellerie et de l’économie à la demande, il a d’abord considéré Turo comme un moyen potentiel de compléter son revenu. Toutefois, il s’est rapidement rendu compte qu’il s’agissait d’une solution bien plus intéressante que le covoiturage ou la livraison de nourriture.

« Il y a beaucoup plus de marge pour grandir avec Turo, et plus de possibilités de croissance qu’avec les autres applications d’économie à la demande (…) Turo m’a permis d’acquérir de l’expérience en matière de gestion d’une entreprise rentable et d’obtenir un bon revenu, que je peux épargner pour réaliser mes projets d’avenir. »

Si devenir hôte n’était à la base qu’une activité secondaire pour Cameron, cela va aujourd’hui beaucoup plus loin que ce qu’il aurait pensé.

Premières réservations 15 minutes après l’inscription

On peut dire que gérer des activités d’autopartage est tout à fait naturel pour Cameron. Avant de rejoindre Turo, il était déjà un passionné de voitures qui rêvait de conduire un jour une Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio ou une Toyota Century V12. Il a entendu parler de Turo pour la première fois en regardant une critique de voiture sur YouTube. 

Au départ, Cameron ne croyait pas qu’être hôte Turo serait une option viable. Il pensait qu’il ne s’agissait que de voitures de luxe et qu’il n’y aurait pas un marché assez important pour lui en Nouvelle-Écosse. Cependant, lorsqu’il a étudié le marché à l’été 2021, il s’est rapidement rendu compte que ce n’était pas le cas. 

« J’ai vu qu’il y avait une forte demande de véhicules de location et, en même temps, j’avais réussi à faire une bonne affaire avec une minifourgonnette [Toyota Sienna]. Je me suis dit qu’il y avait beaucoup de tourisme familial ici et que les chiffres étaient bons. Je me suis dit que j’allais tenter ma chance et que je ne pouvais pas perdre trop d’argent avec ce véhicule. Je me suis donc lancé dans l’aventure, j’ai rédigé une annonce et j’ai été épaté de voir à quel point je recevais des réservations rapidement. »

Après l’avoir annoncée à la mi-août, sa minifourgonnette a été sur la route pendant 13 jours ce mois-là. En septembre, elle était entre les mains d’un voyageur tous les jours. 

« J’ai publié l’annonce un dimanche soir et 15 minutes plus tard, j’ai reçu une notification sur mon téléphone indiquant que j’avais obtenu une réservation. J’étais sous le choc. Je me suis dit : “Bon, je ne m’attendais pas à ça. Peut-être que le prix est trop bas». Les jours suivants, j’ai reçu plusieurs autres réservations. C’est là que j’ai compris qu’il y avait vraiment un bon marché ici, à Halifax. »

Enthousiasmé par les nombreuses réservations, il a décidé d’annoncer son véhicule personnel, qu’il n’avait au départ pas l’intention de mettre sur la plateforme. En septembre, il a acheté une Hyundai Santa Fe pour les réservations familiales et une Fiat 500 décapotable pour répondre à des besoins plus particuliers. En octobre, il continue de plus belle en achetant un Toyota RAV4 et un Jeep Wrangler.

Depuis ce premier été, les activités d’autopartage de Cameron sont passées d’une voiture à dix-sept (et ce n’est pas fini!). Son impressionnant portefeuille de véhicules propose maintenant un choix des plus variés, qui répond aux besoins de différents publics, des familles aux amateurs de voitures.

Sa voiture préférée qu’il offre sur Turo? Une Fiat 500 à transmission manuelle. « J’étais hésitant, car c’était ma première voiture manuelle annoncée sur Turo, mais ça a vraiment été génial! C’est une voiture étonnante qui attire beaucoup de passionnés d’automobile comme moi. »

Comment Turo a aidé Cameron à se développer une nouvelle carrière

Grâce à la souplesse de la plateforme, combinée à la croissance de ses activités, Cameron peut se concentrer sur ses études. Il est récemment retourné à l’école pour étudier la gestion d’entreprise, le domaine d’études idéal pour réaliser ses objectifs financiers à long terme. 

Son expérience de la gestion et de l’expansion de ses activités sur Turo, en plus de son parcours scolaire et professionnel, ont attiré l’attention d’un recruteur LinkedIn dans le secteur du transport et de la logistique, qui a contacté Cameron pour lui proposer une offre attrayante. Il est désormais leur Responsable des transports.

« Mon expérience avec Turo (en plus de l’expérience médiatique que j’en ai tirée) m’a permis de trouver un emploi et de commencer une toute nouvelle carrière. (…) J’ai maintenant un emploi qui me comble dans l’industrie du transport, car il correspond tout à fait à mes centres d’intérêt. C’est aussi un poste flexible, ce qui me permet de continuer à gérer mes activités professionnelles. »

Ce nouvel emploi à temps plein ne l’a pas ralenti, bien au contraire. Cameron, qui est l’un des meilleurs hôtes de Nouvelle-Écosse, continue de se surpasser pour développer ses activités, et a récemment lancé un programme de co-hôte.

Tirer parti de son réseau et de son expertise pour développer sa portée sur Turo

L’été dernier, un ami lui a demandé de l’aide pour commencer à utiliser Turo. Il voulait essayer de devenir hôte, mais ne savait pas comment gérer une voiture sur la plateforme, et c’est alors que Cameron est intervenu pour lui venir en aide. Ça a cliqué entre eux et grâce aux conseils de l’équipe Turo, Cameron savait qu’il disposait de tous les outils nécessaires pour commencer à faire connaître ses capacités de co-hôtes dans sa communauté.

« Mon ami m’a demandé d’être son co-hôte et j’ai accepté. Cela s’est très bien passé pour nous deux, et j’ai alors réalisé qu’il était possible d’utiliser mon réseau et mes connaissances pour aider d’autres hôtes à faire la même chose. » Très vite, d’autres personnes qui ont des voitures de rechange ou qui n’ont pas le temps de gérer un véhicule sur Turo, mais qui aimeraient essayer, ont communiqué avec lui.

L’engagement de Cameron à fournir une expérience impeccable à ses voyageurs et à construire des relations durables s’est avéré fructueux, car parmi les personnes intéressées par son offre de co-hôte se trouvait l’un de ses anciens voyageurs, qui a eu beaucoup de plaisir avec les voitures de Cameron par le passé et qui souhaitait devenir hôte à son tour. 

Qu’est-ce que l’avenir réserve à Cameron? Il est emballé à l’idée de poursuivre son aventure avec Turo, non seulement en continuant à développer ses activités, mais aussi en tissant des liens avec d’autres membres de la communauté afin d’élargir son réseau de co-hôtes.

« J’aimerais éventuellement atteindre un point où j’aurais assez de souplesse et de revenus pour ne pas avoir à travailler chaque jour, et pouvoir gérer mon propre horaire. Depuis plusieurs années, j’ai des emplois où il m’arrive de travailler six ou sept jours par semaine. Mon objectif est de développer mes activités et mes revenus pour que je puisse me concentrer sur les autres choses de la vie. »

Pour Cameron, commencer à développer ses activités sur Turo l’a certainement mis sur la bonne voie pour y arriver.

Inscription sur le Web

Inscrivez votre voiture à partir de votre navigateur — assurez-vous d’avoir les renseignements sur votre véhicule à portée de main.

Créer votre annonce

Inscription avec l’appli

Téléchargez l’appli Turo et inscrivez votre voiture à partir de votre téléphone — où que vous soyez, quand vous le voulez.

Télécharger l’application
Tags:
Article précédent : Turo devient le partenaire officiel de GO Transit
Article suivant : Rencontrez les Jonas Brothers sur la route